SESRIC

Les statistiques démographiques de la Palestine examinées à l'occasion de la 70ème commémoration annuelle de la Nakba palestinienne
 
Date : 21 Mai 2018 Lieu : Palestine

Malgré le déplacement de plus de 800 000 palestiniens en 1948 et plus de 200 000 palestiniens en Jordanie et d'autres pays après la guerre de 1967, le recensement de la population, de l'habitation et des établissements de 2017 a montré que la population palestinienne dans l'État de Palestine en fin 2017 a été évaluée à 4,8 millions en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, en plus de 1,56 millions dans les territoires occupés en 1948.

Les statistiques démographiques révèlent que la population palestinienne a été multipliée par neuf depuis la Nakba, « la catastrophe », qui fait référence au processus de nettoyage ethnique de la population palestinienne, notamment les meurtres, les déplacements systématiques de population de leurs terres et leurs maisons, etc.

La population de la Palestine en 1914 était autour de 690 000, dont seulement 8 % étaient juifs. En 1948, le nombre de palestiniens a dépassé les 2 millions, 31,5 % d'entre eux étaient juifs. Le nombre de juifs a été multiplié par plus de six au cours de cette période. Entre 1932 et 1939, le plus grand nombre d'immigrants juifs en Palestine a atteint 225 000 personnes. Entre 1940 et 1947, plus de 93 000 juifs se sont déversés en Palestine. La Palestine a reçu près de 318 000 juifs entre 1932 et 1947 et 540 000 de 1948 à 1975.

Dans le gouvernorat de Jérusalem (Al-Qods), les palestiniens sont autour de 435 000 personnes, selon résultats du recensement de 2017. 64,6 % d'entre eux (281 000 personnes) vivent dans ces parties de Jérusalem qui ont été annexées par l'occupation israélienne en 1967. Ces données montrent que les palestiniens représentent 49,4 % de la population de la Palestine historique. Il est intéressant de mentionner que le nombre de palestiniens dans le monde a atteint environ 13 millions de personnes en fin 2017. Cela signifie que le nombre de palestiniens dans le monde a été multiplié par plus de 9 depuis les événements de la Nakba en 1948.

La Nakba a entraîné le déplacement de 800 000 sur les 1,4 million de palestiniens qui vivaient dans la Palestine historique en 1948 dans 1300 villages et villes. La majorité des déplacés palestiniens se sont retrouvés dans les pays arabes voisins, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza et dans d'autres pays à travers le monde. En outre, des milliers de palestiniens - qui sont restés dans la zone contrôlée par l'occupation israélienne en 1948 - ont été chassés de leurs foyers et de leurs terres, expropriés par les forces de l'occupation.